Faux départ

C’est en 1920 que la première équipe de football de Courtételle vue le jour, formée de quelques mordus qui pratiquaient leur sport favori au Sâcy et sur le plat de Chaux. Malheureusement, après avoir disputé six championnats, l’hostilité qui régnait dans le village envers ce sport eut raison de ses pratiquants et l’équipe disparue des tabelles régionales.
Quatre ans plus tard, le FC Courtételle renaît de ses cendres, et d’autres courageux succédèrent à ceux de 1920. Mais après quelques années d’activités, la guerre fut le premier souci des hommes et l’équipe sera rayée une nouvelle fois du championnat.

 

1945 – 1965

Le Monde se relevait de la guerre, l’optimisme revenait. Les footeux du village également. Ainsi, en 1945 une assemblée constitutive est mise sur pied pour la formation d’un club. Joseph Comte sera le premier Président du FC Courtételle et la date de 1945 restera comme celle de la création du club. L’hiver  45-46 est consacré à la recherche des fonds nécessaires, à l’achat d’équipement et de matériel. Un terrain est trouvé au Chéfal. Le club est accepté au sein de l’AJBF et de l’ASFA, une équipe est inscrite au championnat 46-47. Les débuts sont prometteurs, trois saisons et trois fois ils sortiront vainqueurs de leur championnat, malheureusement les finales ne souriront pas aux Verts qui ne parviendront pas à fêter la première promotion du jeune club.
Ce triple insuccès a bien failli coûter la vie au jeune club. Aux grands maux les grands remèdes. Ernest Kunz est engagé comme entraîneur pour la saison 50-51, en remplacement de Georges Cesaroni. Ce changement est bénéfique et c’est enfin la promotion en 3e ligue. S’en suit des années paisibles dans leur ligue avec quelques sursauts qui permit au club de finir second à deux reprises. Le club se montra alors plus ambitieux. Malheureusement, l’ambiance au sein du club se détériora et c’est la catastrophe au terme de la saison 63-64, la relégation ponctue une saison calamiteuse. Un remaniement s’opéra au sein des instances dirigeantes et Fernand Joliat succéda à Serge Tschann pour insuffler un nouvel élan au club. Ce fut bénéfique, après une année dans la petite ligue, le club remonta en 3e ligue et peut voir l’avenir plus sereinement.

 

1965 – 1975

Après quelques années assez calmes, le FC Courtételle participa aux finales de promotion en 1971. Après avoir vaincu Ceneri et Aarberg, les Verts remportèrent le match décisif contre TT Berne et fut promu en 2e ligue pour la première fois de son histoire. L’entraîneur à succès se nomme Jean-Pierre Chevalier. L’adaptation à la nouvelle ligue ne se passa pas comme prévue, une petite saison et c’est la relégation. Tout est à refaire.

 

1975 – 1995

Les entraîneurs se succédèrent, certains de renoms tels Freddy Schaffter (meilleur buteur de LNB avec Moutier) ou encore Christian Mathez (ex-international junior et ancien joueur de Xamax). On fit également appel aux gens du cru comme Roger Sanglard et Jean-Denis Membrez. Dans l’ombre, le comité effectue un travail considérable qui, petit à petit, confère à la société une irréprochable réputation ainsi qu’une excellente assise financière et structurelle. Un homme est à la base de ce renouveau, Francis Bart, Président de la société dès 1977 après en avoir été le caissier pendant quelques années.
En 1981, José Bernal est engagé en qualité d’entraîneur. Son talent et son expérience enrichissent le club et au cours de sa deuxième saison à la tête de l’équipe, il fête une promotion en 2e ligue. Malgré ce succès probant, il ne renouvellera pas son contrat.
Depuis 1983, c’est une nouvelle ère qui commence puisque Philippe Rossinelli est engagé. Son arrivée coïncide avec la mise en service du tout nouveau centre sportif. Malgré les qualités remarquées de meneurs d’hommes de cet ancien joueur des SRD, il ne peut éviter la relégation après un match de barrage dramatique contre Boujean en Prévôté. Cette défaite engendre de vives controverses, mais paradoxalement conforte le club et le comité. Ceux-ci maintiennent leur confiance à l’entraîneur.
S’en suivent trois finales de promotion en 2e ligue, les deux premières se soldèrent par des échecs, la troisième fut la bonne et en 1988, après une victoire face à Bévilard, le FC Courtételle renoua avec la 2e ligue. Et cette fois-ci le club ne fera pas l’ascenseur et se maintiendra aisément dans la ligue.

 

1995 – 2012

 

Le FC Courtételle, emmené  par Cyrille Maillard, sera promu en 2e ligue interrégionale après plus d’une décennie passé en 2e ligue. Le club figurera dans cette ligue durant 2 saisons, l’une prometteuse avec une 3e place à la clé et la seconde qui se solda par une relégation et le retour au club de Philippe Rossinelli qui après avoir maintenu et pérennisé l’équipe en 2e ligue passa le témoin durant l’été 2008 à l’ancien international Albanais, Lulzim Hushi. L'été 2008 fut également celui du changement en coulisses, Francis Bart, après de longues années à la tête du club, céda son poste de Président à Michel Corbat. Pour sa seconde et ultime saison à la tête du FC Courtételle I, Lulzim Hushi obtiendra la promotion en 2e ligue interrégionale au terme d'une saison 2009-2010 conclue par une formidable deuxième place. Malgré ce succès, Luli Hushi quitte son poste et Christian Germann lui succède donc dès l'été 2010. Une succession de courte durée puisque ce dernier jeta l’éponge au mois de septembre après l’élimination du FCC en Coupe Suisse au 1er tour principal face aux Valaisans de Collombey-Muraz. Jany Stadelmann sera alors nommé à la tête de la Première avant que Lulzim Hushi n’effectue son comeback sur le banc des Verts après une lourde défaite face à Alle en avril 2011 qui coûta sa place au Prévôtois. En coulisse, un important changement a eu lieu au début de la saison 2011-12, Roger Sanglard succéda à Michel Corbat à la Présidence du FC Courtételle. …