FCC II - FC Court 2-1 (1-1)

FC Courtételle II – FC Court 2-1 (1-1)

Centre Sportif, 80 spectateurs

Arbitre : M. Lapal Loupal

Buts : 17e A. Fagone 0-1, 31e Pablo Carnal 1-1, 48e Robin Dolce 2-1

FCC : M. Schaffner ; L. Guélat, B. Guélat, R. Charmillot, T. Willemin (70e R. Sanglard) ; J. Catellani, H. Jolidon, F. Steulet (75e L. Joliat) ; L. Eschmann (52e T. Joliat), R. Dolce (89e V. Schwab), P. Carnal (60e J. Brahier)

Notes : avertissement à B. Guélat pour Courtételle, 4 avertissements pour Court. Courtételle se présente sans J. Chèvre (travail), J. Nicoulin, G. Seeger, L. Civitillo, J. Cuttat (FCC III) et J. Moritz (blessé)

 

La Deux commence idéalement son championnat

Et pourtant, les 20 premières minutes furent pénibles pour les Verts. Pas dans le bain, ils subiront les assauts du FC Court et encaisseront l’ouverture du score après un peu plus d’un quart d’heure sur un joli coup-franc de Fagone. Ce but eu le don de réveiller les locaux. Enfin à l’attaque, Courtételle aura plusieurs fois l’occasion d’égaliser dans le jeu et également sur pénalty. Malheureusement, Robin Dolce échoua face à Elia. Mais quelques instants plus tard, la Deux sera récompensée de ses efforts, un tacle rageur et salvateur de Loïc Guélat dans ses 16 mètres, un contre éclair sur le côté droit suivi d’une diagonale de Dolce sur Pablo Carnal qui conclura d’un tir ras-terre décroisé. Un partout à l’heure du thé.

Courtételle entamera la seconde période de bien meilleur manière que la précédente. Avec un pressing retrouvé et un jeu au sol plus intéressant, ils ne tarderont pas à prendre l’avantage. A nouveau en contre, un service millimétré d’Hervé Jolidon pour Robin Dolce, ce dernier expédia une mine au premier poteau d’un Elia resté stoïque pour l’occasion. Le transfuge de Develier a fait parler sa puissance de frappe pour offrir le 2-1 à sa nouvelle équipe. Mieux disposés, les Verts tiendront le score face à des Bernois moins fringants qu’en début de match. Hormis une faute dans les 16 mètres qui aurait pu valoir un pénalty aux visiteurs, rien de bien dangereux à signaler. Courtételle signe-là une entrée en lice idéale avant d’aller défier le FC Bévilard-Malleray ce mardi « d’l’aut’coté d’la mantagne » comme on dit là-bas.